Conformément aux préconisations de l’UNESCO (Déclaration de Nairobi, 1976) : « en vertu de son expérience vécue, [l’adulte] est porteur d’une culture qui lui permet d’être simultanément l’enseignant et l’enseigné dans le processus éducatif auquel il participe. Les relations entre l’adulte en formation et l’éducateur doivent s’établir sur la base du respect mutuel et de la coopération ».

Cette posture est d’autant plus justifiée dans le cadre des Cités d’Or que les compétences ciblées (qui relèvent de compétences humaines fondamentales) permettent à la personne formée de prendre toute sa place dans le processus pédagogique, sur un pied d’égalité avec le formateur qui ne fait que proposer une méthode par définition modifiable et améliorable.

Ainsi, le formateur ne tire pas son « autorité » d’une quelconque relation hiérarchique (qui aurait toutes les chances d’être rejetée), mais de sa capacité à accompagner de façon utile les personnes formées dans leur démarche consciente et responsable d’autonomisation, et de sa capacité à faire entrer sa propre expérience en résonance avec celle des personnes formées.

Chacun est donc invité à rejoindre la Matrice avec ses savoirs, ses savoir-faire, ses savoir-être pour les mettre en commun, en faire bénéficier les autres et s’enrichir de ceux des autres, pour alimenter un processus de co-apprentissage et de co-compréhension.

Conditions de l’agrément

En souhaitant de devenir formateur des Cités d’Or, vous acceptez :

  • De suivre gratuitement une session de formation de 10 heures dispensée par un formateur senior : cette session vous permettra d’acquérir une méthodologie de travail et les éléments d’un programme pédagogique que vous vous engagerez à respecter ;
  • De participer gratuitement et régulièrement à des sessions de formation continue ou à des « master class » organisées rien que pour vous et animées par des spécialistes dans la compétence explorée ;
  • D’animer au moins deux ateliers de 10 heures chacun dans un délai d’un an à compter du jour de votre agrément ;
  • De vous soumettre à la décision du Conseil pédagogique des Cités d’Or qui jugera souverainement (et de façon motivée) de votre capacité à devenir formateur des Cités d’Or ;
  • De signer avec les Cités d’Or un contrat moral stipulant notamment que vous vous engagez à ne pas vous servir des ateliers que vous animerez comme d’une tribune pour faire passer des opinions politiques ou religieuses particulières.