Le 25 novembre était la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. A cette occasion, l’ancienne ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, et la slameuse Diariata N’Diaye, fondatrice de l’association Résonantes, étaient invitées à intervenir au lycée Robert Doisneau de Vaulx-en-Velin pour sensibiliser les élèves à la question des violences sexistes et sexuelles. Les échanges étaient modérés par Karim Mahmoud-Vintam, délégué général des Cités d’Or.

Doit-on rappeler les chiffres ? L’année 2017 a compté 109 femmes tuées sous les coups de leur (ex)-conjoint, 220 000 ont été victimes de violences au sein du couple, 80 000 femmes ont subi un viol ou une tentative de viol… C’est sans compter les 100% de femmes parisiennes qui se sont fait déjà agresser dans les transports en commun ni même sans parler des inégalités au travail, que ce soit en termes d’embauche, de contrat, de salaire, ou d’accès aux postes les plus importants. Les violences faites aux femmes sont partout : dans l’espace public comme dans la sphère privée.

Ces chiffres ne représentent pas des « cas isolés » ressortant du simple domaine psychiatrique, mais résultent bel et bien d’une société qui demeure sexiste, où les femmes sont, encore en 2018, marginalisées dans la vie publique.

Comment, dès lors, faire comprendre les enjeux qui se dressent devant les générations futures ? Comment équilibrer la balance ? Comment faire prendre conscience des mécanismes, tant individuels que collectifs, qui reproduisent dles systèmes de pensée qui oppressent la moitié de l’Humanité ?

Vous l’aurez deviné : la clé est l’éducation ! Ce n’est pas nous qui dirons le contraire. L’éducation pour faire prendre conscience aux individus des dynamiques qui régissent nos relations pour mieux les transformer. L’éducation pour accéder à la conscience de soi, l’un des piliers de la pédagogie des Cités d’Or. L’éducation pour une meilleure compréhension de son environnement, autre grand pilier civique et humain fondamental.

Cette intervention s’est faite en présence de Najat Vallaud Belkacem, ancienne ministre des droits des femmes et de l’Education Nationale, Mme Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin et ancienne ministre également et enfin, Mme Diariata N’Diaye, slameuse et présidente de l’association Résonantes.

Un beau moment de complicité partagé avec des élèves réceptifs et sensibles !

PARTAGER / SUIVRE

RSS
Facebook
Twitter
YouTube

« C’est formidable les Cités d’Or… Cette conversation que j’ai eue ce soir, je ne l’ai pas eue souvent »

Anne Nivat, grand reporter de guerre

PARTAGER / SUIVRE

RSS
Facebook
Twitter
YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *