Les Cités d’Or visent à apporter des réponses originales à un double enjeu aujourd’hui majeur : l’autonomie des personnes et le développement de l’envie – et du pouvoir – d’agir.

En effet, depuis des décennies, les politiques publiques et les actions du monde associatif se sont largement focalisées sur l’insertion économique comme préalable à l’insertion sociale. Or une telle vision, évidemment indispensable dans une période de chômage de masse, comporte au moins deux « angles morts » :

  • d’une part, elle implique la transmission de compétences directement orientées vers la vie professionnelle. Or ce qui manque souvent aux personnes, ce sont des compétences bien plus générales et fondamentales, mobilisables dans toutes les dimensions de leur vie. Bref, l’objectif d’autonomisation des personnes est rarement atteint ;
  • d’autre part, ces efforts d’insertion économique débouchent sur des emplois rarement valorisants et rarement épanouissants. Or l’une des clés d’une insertion sociale durable réside dans une confiance en soi et une estime de soi restaurées. D’où des phénomènes massifs de décrochage après le retour à l’emploi, ou de souffrance et d’insatisfaction au travail.

Voir « L’enracinement plutôt que l’insertion »,
la conférence TEDxLyon de Karim MAHMOUD-VINTAM,
cofondateur et délégué général des Cités d’Or :

« On peut choisir de traiter les effets ou les causes des problèmes, sachant que les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets »
Karim, délégué général

Ne manquez rien de nos événements !

PARTAGER / SUIVRE

RSS
Facebook
Twitter
YouTube