2007. Champigny-sur-Marne en banlieue parisienne.

Deux frères – Karim et Sandy Mahmoud-Vintam, 30 ans et 26 ans, Tunisiens et Bretons par leur père, Guadeloupéens et Anglais par leur mère – réfléchissent à leur avenir et à celui de la société.

En apparence, tout les sépare. Karim est passé par quelques-unes des meilleures écoles de la République : « prépa » au lycée Louis-le-Grand, Sciences Po Paris, ESSEC… Il mène la vie professionnelle qu’il a choisie : producteur junior de films pour le cinéma et de documentaires pour la télévision ; puis conseiller technique au Cabinet du Président du Grand Lyon ; puis secrétaire général d’une ONG franco-américaine…

Comme beaucoup de jeunes, Sandy est sorti complètement « dégoûté » de la machine scolaire, sans qualification ni diplôme. À côté de petits boulots, il consacre son temps libre au théâtre et à l’écriture de pièces, de chansons, dans l’espoir de vivre un jour de sa passion : le théâtre.

Pourtant, l’essentiel les relie : le besoin de donner du sens à leur vie, l’envie d’être utiles, aux autres et à la société.

Ils décident alors de réunir leurs réseaux et leurs talents pour faire oeuvre utile à travers l’éducation artistique et culturelle dans une cité de Champigny-sur-Marne : l’association Les Cités d’Or est née.

« On peut choisir de traiter les effets ou les causes des problèmes, sachant que les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets »
Karim, délégué général

Ne manquez rien de nos événements !

PARTAGER / SUIVRE

RSS
Facebook
Twitter
YouTube