2007. Champigny-sur-Marne en banlieue parisienne.

Deux frères – Karim et Sandy Mahmoud-Vintam, 30 ans et 26 ans, Tunisiens et Bretons par leur père, Guadeloupéens et Anglais par leur mère – réfléchissent à leur avenir et à celui de la société.

En apparence, tout les sépare. Karim est passé par quelques-unes des meilleures écoles de la République : « prépa » au lycée Louis-le-Grand, Sciences Po Paris, ESSEC… Il mène la vie professionnelle qu’il a choisie : producteur junior de films pour le cinéma et de documentaires pour la télévision ; puis conseiller technique au Cabinet du Président du Grand Lyon ; puis secrétaire général d’une ONG franco-américaine…

Comme beaucoup de jeunes, Sandy est sorti complètement « dégoûté » de la machine scolaire, sans qualification ni diplôme. À côté de petits boulots, il consacre son temps libre au théâtre et à l’écriture de pièces, de chansons, dans l’espoir de vivre un jour de sa passion : le théâtre.

Pourtant, l’essentiel les relie : le besoin de donner du sens à leur vie, l’envie d’être utiles, aux autres et à la société.

Ils décident alors de réunir leurs réseaux et leurs talents pour faire oeuvre utile à travers l’éducation artistique et culturelle dans une cité de Champigny-sur-Marne : l’association Les Cités d’Or est née.

“On peut choisir de traiter les effets ou les causes des problèmes, sachant que les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets”
Karim, délégué général

Ne manquez rien de nos événements !

PARTAGER / SUIVRE

RSS
Facebook
Twitter
YouTube