L’Audition Publique de Laurent Desmard par l’Ecole Buissonnière de Lyon étant passée, il est désormais temps de se pencher sur le deuxième projet du programme: les Décodeurs ! 

 

L’Audition Publique de Laurent Desmard a conclu le premier des trois projets qui constituent l’Ecole Buissonnière de Lyon. Place désormais aux Décodeurs !

Au cours des prochaines semaines, nos jeunes citoyens d’or vont devoir investiguer une thématique qu’ils auront définie ensemble pour produire une série de mini-contenus multimédias d’information.  Et quoi de mieux pour choisir un sujet qui les tient à cœur que de se baser sur leurs expériences personnelles ? C’est donc en partant des rêves et des colères de chacun.e qu’Emilie et Ludovic, les deux (super) coordinateurs pédagogiques de l’Ecole Buissonnière de Lyon, ont entamé ce cheminement.

Le 20 mai dernier, au centre social Bonnefoi dans le quartier de la Guillotière, les volontaires ont donc fait un premier tour de table pour déterminer les thématiques souhaitées. Parmi les sujets qu’ils abordent, on retrouve les difficultés auxquelles font face les jeunes en sortie de foyers ; les violences policières dans les quartiers populaires ; les inégalités femmes/hommes, l’utilisation des pesticides ou encore la désinformation.  Au fur et à mesure qu’ils affinent les problématiques, on voit le projet prendre forme.

Le choix était difficile : les volontaires doivent s’y prendre à deux votes pour finalement s’accorder sur un sujet.

Après une longue discussion sur les multiples formes que revêt la violence à l’école, les volontaires en sont arrivé.e.s à la conclusion qu’il existe bien une violence structurelle au sein de l’institution scolaire : autrement dit, qu’elle est intrinsèque à l’institution. C’est donc de ce sujet qu’ils et elles vont traiter au cours des prochaines semaines. Que ce soit dans la relation hiérarchisée entre enseignants et élèves, qui souvent est source de rébellion pour nos adultes en herbe et qui pousse à malmener les professeurs ; entre élèves, où la compétition et la concurrence sont sources de discriminations et de conflits, ou encore dans le manque de formation du personnel scolaire qui crée une inadaptation aux vécus et aux besoins des jeunes, les volontaires ont décelé des mécanismes de violence dans de nombreux pans de l’école.

Ils et elles ont ensuite listé les intervenant.e.s qu’ils vont devoir solliciter afin de recueillir leurs témoignages à ce propos : enseignant.e.s, directions scolaires, surveillant.e.s, infirmièr.es, rectorat pour le côté institutionnel ; élèves, parents d’élèves et associations de parents d’élèves ensuite ; sociologues et experts de l’éducation enfin pour obtenir des grilles d’analyse poussées et pertinentes.

L’équipe des Cités d’Or a hâte de vous faire découvrir leur production, d’ici quelques semaines sur notre site et nos réseaux !

PARTAGER / SUIVRE

PARTAGER / SUIVRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *